Travaux Molodoï

Des travaux de maintenance et réparations diverses ont lieu tous les derniers dimanches du mois à 14h au CAJ Molodoï.

Toutes les associations utilisatrices et les sympatisants sont invités à venir contribuer à l'entretien de la salle, dans la joie et la bonne humeur !

Affiches, flyers...

Le CAJ Molodoï à une histoire que VOUS avez écrite. Pas de longs textes mais des affiches et des flyers qui illustrent l’histoire sociale, politique et culturelle de la salle alternative strasbourgeoise. Aidez-nous à reconstruire cette histoire : envoyez-nous vos flyers et affiches, vos archives nous intéressent !!!

Cet adresse mail est protégé contre les spambots. Vous avez d'activer le javascript pour la visualiser.

Prochaines soirées

24/11/2014 - 16:30
OUVERTURE DU KIOSQUE // 16h30 - 19h30

24/11/2014 - 20:00
PUNK HARDCORE // Obliterations

25/11/2014 - 18:00
LA CAROTTE SOCIALE & SOLIDAIRE // Distribu...

26/11/2014 - 18:15
PERMANENCE CODISSOL // Distribution de pan...

26/11/2014 - 20:00
REUNION OUVERTE DE MOLODOÏ // Ouverte à ...

Edito


L’horizon 2021, si loin et si proche à la fois.


En 2009, lors du discours de clôture des assises de la culture, Roland Ries maire de Strasbourg annonçait le renouvellement jusqu’en 2021du bail emphytéotique du CAJ Molodoï en soutien à la jeunesse.


L’annonce avait fait –on le sait maintenant- grincer quelques dents longues qui avaient imaginé d’autres destins pour la salle. Le temps a passé et avec, de nouvelles perspectives sont nées : c’est désormais acté, la Laiterie a vocation à migrer vers les marches de l’Est dans la nouvelle porte urbanistique de Strasbourg.


La campagne pour l’ouverture d’une nouvelle salle dédiée aux musiques amplifiées a porté ses fruits puisque désormais l’idée est reprise dans les éléments de discours des politiques alors même que la ville n’a jamais connu autant de lieux de concerts (1) et une offre aussi diversifiée (2). Qu’à cela ne tienne ! Plus les lieux libres, horizontaux et populaires éclosent et plus l’oxygène culturel se bonifie.


Le départ programmé de la Laiterie créera dans le quartier –comme nous l’évoquions déjà- un appel d’air salvateur. Alors qu’aucun calendrier ne semble formellement acté puisque –entre autre- la ville n’a toujours pas pu acheter le terrain de la Coop, les perspectives semblent se fixer entre 5 et 10 ans.


Cela représente un mandat électoral municipal, une éternité pour la Laiterie et la fin du bail emphytéotique du CAJ Molodoï. Autant dire que nous entrons dans une période pleine d’enjeux.


Il en est de même pour le quartier gare notamment sa partie sud dite « laiterie » devenue quartier prioritaire et intégrée dans le Contrat de Ville. Depuis toujours le Molodoï est inscrit dans son quartier et auprès de ses habitantEs. C’est pourquoi nous avons formulé des pistes lors du diagnostic partagé souhaité par la ville de voir l’infrastructure de la Laiterie revenir aux habitantEs du quartier : les deux salles de concert pourraient combler un manque criant d’infrastructures  dans le quartier en proposant à moindre frais une salle de sport (sports collectifs et escalade dans la grande salle) et une salle des fêtes (mariages, fêtes populaires, repas…) dédiées et gérées par les habitantEs dans la petite salle. Les nombreux espaces administratifs transformés en maison de quartier pourraient abriter les associations.


Les récentes déclarations de monsieur Alain Fontanel -1er adjoint en charge, notamment de la Culture- concernant les acteurs culturels du quartier gare (3) convergent vers une redéfinition globale des projets et des acteurs : le sort du Kafteur ne semble pas scellé même si le soutien politique semble acquis, le pôle Hall des chars-Taps-Friche qui souffrirait d’un manque de lisibilité et d’un « entre soi » serait repensé –éventuellement avec de nouveaux partenaires- et déjà les appels à projets pourraient fleurir notamment quant à la gestion de locaux en vacances depuis longtemps.


Mais du Centre Autonome Jeune Molodoï, pas un mot. Bon ou mauvais signe ?


Nul ne doute, que le rendez-vous proposé par Monsieur Fontanel dans les jours à venir permettra de combler ce vide : après le soutien inconditionnel de 2009, quel regard porte la municipalité sur ce lieu atypique et alternatif qui, depuis 20 ans, défriche et défrise ?


(1) Mudd Club, studio Saglio, le Camionneur, Le café Libro, La taverne des serruriers, le kitschen bar, la maison Mimir, Stimultania, la Popartiserie, la Maison Bleue...

(2) http://www.strasbourgcurieux.com ou http://www.agenda-strasbourg.eu/article-accueil--aujourd-hui.html?PHPSESSID=594016f1408eff2cbd9b084b67152c6f

(3) http://fr.calameo.com/read/001821919d19e51c22498 et http://www.rue89strasbourg.com/index.php/2014/10/14/culture/grand-entretien-alain-fontanel-culture et DNA 09/10/2014.

Newsletter

Compil' Molodoï #2